La RATP signe un accord de coopération avec Mobileye

0
219

La RATP a annoncé avoir signé avec l’entreprise israélienne Mobileye un accord de coopération visant à faire circuler des robots-taxis à Paris en 2020, avant de proposer ensemble une offre de véhicules autonomes au niveau mondial. 

La RATP et Mobileye doivent tester à partir de l’été 2020 une boucle dans le XIIIe arrondissement de Paris entre la gare d’Austerlitz et l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, qui transportera des passagers dans des voitures autonomes, intégrées dans la circulation. Un agent restera à bord, a précisé une porte-parole. L’objectif est d’intégrer le véhicule autonome à l’offre de transport existante et de travailler sur les questions de connexions avec les autres modes de transport et l’acceptabilité pour les voyageurs, selon la RATP. «Collaborer avec Mobileye nous permettra de tester et de développer de nouveaux services de mobilités, afin de proposer à nos voyageurs une offre de transport porte-à-porte, connectée et durable», a commenté la directrice de la stratégie et de l’innovation du groupe public, Marie-Claude Dupuis, citée dans un communiqué. L’idée des deux partenaires est de «travailler sur le développement au niveau mondial d’une offre de véhicules autonomes». La RATP a multiplié des expérimentations de navettes autonomes ces dernières années, à Paris, Austin (États-Unis), Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) et Bruxelles, et s’intéresse aussi à l’automatisation des manoeuvres des véhicules dans ses dépôts. Elle veut aussi tester des bus autonomes avec des passagers à bord. Mobileye est une société israélienne spécialisée dans les systèmes anti-collisions et l’assistance à la conduite de véhicules, en pointe sur la mise au point de véhicules autonomes, qui a été rachetée en 2015 par le géant américain de l’électronique Intel.