Rémy Cointreau revoit ses objectifs à la baisse sur 2023-2024

0
245
FILE PHOTO: A bottle of Remy Martin LOUIS XIII cognac is displayed at the Remy Cointreau SA headquarters in Paris, France, January 21, 2019. REUTERS/Benoit Tessier

Après un premier semestre en large recul (-26,6%), le groupe de spiritueux Rémy Cointreau (cognac Rémy Martin, gin The Botanist) abaisse ses objectifs pour son exercice décalé 2023-2024 et prévoit 100 millions d’économies, a annoncé vendredi l’entreprise. 

D’avril à septembre, le groupe a réalisé 636,7 millions d’euros de chiffre d’affaires contre 867,1 millions d’euros à la même période l’an dernier, a-t-il indiqué dans un communiqué. «Cette année est une année très difficile pour nous», a reconnu vendredi Luca Marotta, directeur financier du groupe lors d’un échange téléphonique avec des investisseurs. Rémy Cointreau, qui réalise environ deux-tiers de son chiffre d’affaires avec le cognac, a vu les ventes de ce spiritueux chuter de 34,8%, «dans un environnement de marché dégradé» et face à «une normalisation de la consommation» aux Etats-Unis, a-t-il précisé. Luca Marotta, directeur financier du groupe, a dit n’avoir «aucune idée» quant à savoir si cette chute provient principalement d’une baisse des achats de cognac par les consommateurs américains ou d’un décrochage du groupe Rémy Cointreau face à ses concurrents. «En conséquence», le groupe prévoit «un recul du chiffre d’affaires compris entre -15% et -20% en organique (à périmètre constant et sans prendre en compte les effets de taux de change, NDLR)» mais entend subir «une baisse maîtrisée» de sa marge opérationnelle via «la mise en oeuvre d’un plan important de réduction des coûts». «Nous recherchons 100 millions d’euros d’économies» sur le court et long-terme, a prévenu Luca Marotta, assurant que les dépenses marketing seraient les premières touchées. Après un exercice 2022-23 «record» et des chiffres tirés par la hausse du prix de ses produits, Rémy Cointreau avait prédit en juin une «stabilisation» de son chiffre d’affaires sur l’exercice actuel. Le groupe anticipe également «un effet défavorable du taux de change», tant sur son chiffre d’affaires (entre -50 millions et -60 millions d’euros) que sur son résultat opérationnel courant (entre -10 millions et -15 millions d’euros). En Chine, Rémy Cointreau a vu ses ventes augmenter moins rapidement qu’espéré dans un contexte de «reprise post-Covid moins forte qu’attendu». Le groupe se félicite en revanche de «bonnes dynamiques dans le reste du monde, notamment dans le reste de l’Asie» et d’une croissance de ses ventes dans les aéroports.