Uber annonce la mise en place de mesures de sécurité sanitaire

0
154

Masques, parois de séparation, kits d’hygiène… La plateforme de VTC Uber a annoncé samedi des mesures de sécurité sanitaire pour ses chauffeurs, opérateurs, livreurs, et les utilisateurs de ses services en France en vue du déconfinement prévu le 11 mai. 

La société a notamment prévu de distribuer dans l’Hexagone 595.000 masques chirurgicaux aux chauffeurs indépendants de la plateforme, aux opérateurs de son service Jump de vélos et trottinettes en libre service, ainsi qu’aux livreurs de l’application Uber Eats. Cette distribution s’appuie sur une commande de 10 millions de masques à travers le monde, déjà annoncée par le géant californien. Les chauffeurs auront également «la possibilité d’installer des parois de séparation» dans leurs véhicules qui seront remboursées à hauteur de 50 euros, a expliqué la plateforme dans un communiqué. Pour le nettoyage et la désinfection des véhicules, Uber mettra à disposition des chauffeurs 15.000 boîtes de lingettes désinfectantes et un partenariat avec les centres d’entretien Norauto pour «un nettoyage intérieur 

du véhicule incluant le traitement anti-bactérien des conduits de ventilation, 

le traitement virucide de l’habitacle (…) à un tarif préférentiel». Les chauffeurs se verront attribuer en outre une allocation de 25 euros pour «se fournir en équipements supplémentaires selon leurs besoins». Elle leur permettrait «par exemple de se doter de 100 paires de gants, un flacon de spray désinfectant et un flacon de gel hydroalcoolique», a détaillé le groupe. Le service Jump, interrompu à cause de la pandémie de Covid-19, doit reprendre avec des vélos et trottinettes à nouveau disponibles à partir du 11 mai, a fait savoir Uber. Les opérateurs du service qui manipulent ces objets devront obligatoirement porter des gants qui seront mis à leur disposition.