M. Nagel-Delcroix (Mondial Tissus) : «Cette fermeture de 6 semaines engendre une perte de 10% de notre chiffre d’affaires annuel»

0
363

Mondial Tissus, acteur de la vente de tissus au mètre et mercerie en France, a réouvert ses 87 enseignes lundi 27 avril après 6 semaines de fermeture. L’occasion pour médiaCom’ de rencontrer Marine NAGEL-LACROIX, Directrice marketing et communication Mondial Tissus pour faire le point sur le dispositif mis en place. 

MEDIACOM’ Mondial Tissus a réouvert ses enseignes lundi 27 avril. Quel est le dispositif mis en place ? 

Marine NAGEL-LACROIX Nous avons mis en place un dispositif sanitaire important qui consiste à limiter l’affluence à 3 clients par personne d’équipe en magasin, à poster des vigiles à l’entrée pour contrôler le flux de clients, à mettre à disposition du gel hydroalcoolique à l’entrée et des affiches et messages audios en magasin pour rappeler les gestes barrières. Enfin, nous nettoyons régulièrement les TPE et l’équipe de vente est équipée de masques renouvelés 2 fois par jour. Malgré tout ce dispositif important, les clients sont très heureux de revenir en magasin comme en témoignent les nombreuses files d’attente devant nos enseignes. Pour rappel, les magasins ont été fermés pendant 6 semaines et le site e-commerce a rouvert seulement le 9 avril dernier. Néanmoins, dès le début du confinement, nous avons répondu au corps médical qui nous a sollicités pour fournir des élastiques et du tissus. Nous avons eu beaucoup de demandes. 

MEDIACOM’ Quelle est la perte engendrée par cette crise sanitaire ? 

Marine NAGEL-LACROIX Cette fermeture de 6 semaines engendre une perte de 10% de notre chiffre d’affaires annuel. Malgré l’affût d’influence et l’ouverture du site e-commerce depuis le 9 avril, cette perte est irrécupérable. Sur ce dernier, nous avons fonctionné en équipe réduite et avons fait le choix de limiter les commandes. En une demi-heure, les quotas quotidiens étaient atteints. 

MEDIACOM’ Quelle a été votre stratégie de communication ? 

Marine NAGEL-LACROIX La première mesure a été de continuer à alimenter nos clients avec des idées de confection. Ainsi, nous avons mis en place un «Challenge Récup». Le principe est simple : il suffit de récupérer de la matière première chez soi (vieux draps, vieux vêtements, chutes…) et de la transformer, customiser, réparer pour en faire une création. Nos équipes de vente ont été invitées à participer au challenge. De plus, nous avons continué à envoyer nos 2 newsletters hebdomadaires. Nous adaptions le contenu suivant l’actualité. Enfin, nous avons communiqué sur l’aspect corporatif de l’entreprise avec les différents engagements de l’enseigne auprès des hôpitaux et des organismes d’états. 

MEDIACOM’ Quels sont vos objectifs à venir ? 

Marine NAGEL-LACROIX Nous sommes leaders sur notre marché de la vente de tissus au mètre et de mercerie en France avec nos 87 magasins. Cependant, nous souhaitons encore gagner en visibilité et en notoriété, notamment en région parisienne. Nous avons ainsi un projet d’ouverture assez conséquent. Plusieurs de nos clients peuvent faire plus d’une heure de route pour venir dans l’un de nos magasins. Le web ne répond pas à toutes les demandes. Le conseil en magasin via le savoir de nos équipes de vente reste primordial. 

MEDIACOM’ Quel est le profil de vos consommateurs ? 

Marine NAGEL-LACROIX Nos clients sont composés à 80% de femmes. Et oui, les hommes font aussi de la couture ! De plus, année après année, nous réussissons à rajeunir notre cible, alors que nous touchions les femmes de 60 ans il y a encore quelques années, grâce à notre offre de «Do it your self» qui attire de nombreux consommateurs.