Carrefour entre en négociations exclusives pour céder Rue du Commerce à ShopInvest

0
214

Carrefour, désireux de se recentrer sur le commerce alimentaire en ligne, est entré en «négociation exclusive» pour céder la société Internet Rue du Commerce à ShopInvest, qui cherche à se spécialiser sur une gamme de produits technologiques et d’intérieur. 

Le géant français de la distribution a annoncé vendredi avoir reçu une «offre ferme», dont le montant n’a pas été divulgué, pour le site de vente en ligne qu’il avait acquis en 2016. Fondé en 1999 et spécialiste des produits technologiques, Rue du Commerce emploie aujourd’hui un peu plus de 300 salariés et a servi un million de clients en 2018, a précisé ShopInvest dans un communiqué. Le site, qui a réalisé environ 280 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2018, propose actuellement à la vente près de 9 millions de références issues de 1.300 marques. «Le e-commerce alimentaire est la priorité de Carrefour», a indiqué un porte-parole du groupe pour expliquer cette session programmée moins de quatre ans seulement après l’intégration du site dans le groupe. «Comme Casino a été le premier à le faire avec le rachat de CDiscount, les 

autres distributeurs ont cherché ensuite à acquérir des entreprises du e-commerce pour acheter des compétences et accélérer leurs courbes de compétitivité», analyse Yves Marin, associé du cabinet Bartle. «Ca ne s’est 

pas très bien passé avec Rue du Commerce dont le chiffre d’affaire décroît 

depuis son rachat car le site est trop spécialisé, trop petit». «Rue du Commerce a un vrai besoin d’être transformé et réorganisé. Dans le cadre de la stratégie globale de Carrefour, cette société est en retrait dans le groupe», reconnaît une source bien informée. 

«Effet d’aubaine» : Fondé et dirigé depuis 2011 par le couple d’entrepreneurs Karine Schrenzel et Olivier Gensburger, ShopInvest s’est donc positionné. Leur groupe chapeaute au total 11 sites spécialisés commerce en ligne, dont MenCorner, Bijourama, LemonCurve ou DeclikDeco. En novembre 2018, ShopInvest avait racheté 3Suisses, ex-acteur phare de la vente par correspondance en déclin. 

«Actuellement, ShopInvest est plus petit que Rue du Commerce», précise Olivier Gensberger, discret sur le chiffre d’affaires de son groupe. «On 

a un vrai objectif de faire de Rue du Commerce un leader du e-commerce en France. C’est un pionnier du secteur qui a une vraie identité, une relation avec ses clients et une expertise métier, notamment sur la high-tech». «Cette même démarche nous a déjà permis de relancer avec succès 3Suisses», assure-t-il. ShopInvest est «en pleine intégration de 3Suisses qui a un problème de taille critique», nuance M. Marin. «Ils veulent aller vite et fort, et avec un Rue du Commerce pas très cher, il y a un effet d’aubaine». «ShopInvest a une stratégie de croissance externe depuis de nombreuses années», poursuit un porte-parole de ce groupe, «et de belles synergies peuvent être imaginées avec Rue du Commerce. C’est un peu comme avec 3Suisses, l’offre de Rue du Commerce est très vaste, elle perd un peu le consommateur».Pour atteindre ses objectifs, ShopInvest a l’intention de «recentrer son offre avec à la fois des produits qualitatifs et référents, et des objets connectés incarnant l’avenir des équipements de la maison».