Couronnement de Charles III : les goodies se disputent la vedette

0
362

Les assiettes à l’effigie de Charles III, les torchons et les sachets de thé commémoratifs se disputent la vedette dans les vitrines alignées derrière le palais de Buckingham, prêts pour le premier couronnement d’un monarque en 70 ans. 

 «Nous avons commandé à peu près trois fois plus (de souvenirs) que d’habitude», confie Sardor Zok, vendeur en charge du rayon «couronnement» chez Cool Britannia. Il s’attend à voir la demande monter en puissance à l’approche de l’événement. Dans les boutiques londoniennes mais aussi sur internet, il y en a pour 

tous les goûts. Fortnum & Mason, marque de thés qui fournit la famille royale, vend un Darjeeling bio spécial couronnement – 19,95 livres (près de 23 euros) les 200g. «Nous avons choisi Darjeeling parce que, de ce que nous savons, le roi Charles boit cela avec une cuiller de miel», affirme Ottilie Cunningham, l’une des responsables de la marque, invoquant aussi «la passion de Sa Majesté pour l’agriculture biologique». L’entreprise de céramique Emma Bridgewater, prisée des collectionneurs pour les évènements royaux, décline quant à elle une riche sélection de vaisselle pour l’occasion – compter de 12 à 28 livres (14 à 32 euros) pour un «mug», une tasse à thé ou café. Toutes les pièces sont décorées à la main, précise le fabricant, ajoutant que les ventes ont démarré sur les chapeaux de roue et s’annoncent encore meilleures que pour le jubilé de platine de la reine Elizabeth II l’an dernier. Le couronnement sera aussi l’occasion d’écouler quelque six millions de pièces et médailles frappées pour l’événement, des millions de livres sterling de bijoux, des drapeaux et banderoles ou encore 10.000 théières, prévoit le cabinet spécialisé dans le commerce Centre for Retail Research (CRR). La crise du pouvoir d’achat passe soudain au deuxième plan: touristes et Britanniques dépenseront plus de 245 millions de livres (plus de 275 millions d’euros) en souvenirs, et au total plus de 1,4 milliard si l’on inclut les retombées du tourisme et les célébrations autour de l’événement, chiffre le CRR.