G. GASQUET (Marianne Paris) : «Nous revendiquons une image très travaillée, à mi-chemin entre le cinéma et la publicité»

0
749

Les derniers événements ont amené l’agence Marianne Paris à imaginer de nouvelles possibilités, comme la création d’antennes nationales, plus locales, ou encore a repensé les campagnes en cours de ses clients.Zoom sur l’agence Marianne Paris avec son fondateur et directeur de création Guillaume GASQUET

MEDIACOM Quelle est la ligne éditoriale de l’agence ? 

Guillaume GASQUET Marianne Paris est une agence française de création indépendante, spécialisée dans la production de contenus pour le luxe, les réseaux sociaux, la retail transformation et les solutions e-learning. De la conception à la réalisation, nous défendons une approche nouvelle de la communication, avec moins d’intermédiaires et plus de réactivité. Marianne Paris est une agence compacte, de l’idée créative à la post-production, tout est intégré. Nous aimons qualifier notre travail de prestations sur-mesure qui répondent à toutes les volontés de nos clients. Nous ne faisons pratiquement pas de one-shot, nous proposons du conseil à l’année à nos clients et nous sommes force de proposition pour leur garantir de la cohérence dans tous leurs points de contact. Cette qualité d’échange nous permet d’avoir des clients fidèles qui nous suivent parfois depuis la première année. 

MEDIACOM Qui sont vos clients ? 

Guillaume GASQUET Nous travaillons avec une trentaine de marques de grandes renommées françaises. En social media nous avons Jean-Paul Gaultier ou encore le groupe Schmidt. Nous apportons aussi notre contribution à des associations comme Ni Putes Ni Soumises et Bibliothèque sans frontières. Dans la transformation retail, nous travaillons avec les bijoutiers de luxe Cartier et Van Cleef & Arpels. Dans le E-learning, nous avons Christian Louboutin et la Française des Jeux. Notre portefeuille clients est aussi composé de Sephora, Lacoste, Les champagnes Bollinger ou encore Marco Vasco. 

MEDIACOM D’où vient cette affection pour le made in France ? 

Guillaume GASQUET Juste avant de créer l’agence, la France a été frappée par les attentats du Bataclan. Nommer l’agence Marianne était une évidence pour nous mais aussi un clin d’oeil patriotique. Il y’a quelques mois, nous l’avons même rebaptisée Marianne Paris pour asseoir notre positionnement au sein de la capitale. C’est aussi un nom qui s’exporte bien, puisque près de 40% de notre chiffre d’affaires se fait à l’export, pour des marques internationales qui recherchent cette french touch. Enfin, 50% de nos clients sont issus du monde du luxe, cela se traduit par notre volonté de travailler avec des marques très exigeantes, qui ont aussi le goût des belles images. Chez Marianne nous revendiquons une image très travaillée, à mi-chemin entre le cinéma et la publicité, qui séduit les marques de luxe et qui correspond à notre sensibilité. 

MEDIACOM En quoi votre campagne pour Ni Putes Ni Soumises a été une réussite ? 

Guillaume GASQUET En octobre 2019, notre agence a bénéficié d’un coup de projecteur assez phénoménal à la suite d’une campagne réalisée pour Ni Putes Ni Soumises, en collaboration avec Publicis Conseil. Intitulée #ÀNotrePlace, cette campagne choc filmée en caméra cachée, glissait un homme dans la peau d’une femme le temps d’une journée afin de dénoncer le harcèlement de rue. Avec plus de 150 retombées presse sans aucun achat média, la campagne a été visionnée plus de 22 millions de fois à travers le monde. C’est une grande fierté pour nous d’avoir remis cette association en grande difficulté sur le devant de la scène. 

MEDIACOM Êtes-vous optimiste quant à la reprise ? 

Guillaume GASQUET Je suis assez optimiste car nous défendons depuis plusieurs années un modèle agile qui réagit très bien en ces temps difficiles. Avec une dizaine de collaborateurs en interne et plus d’une centaine de prestataires privilégiés (freelances, intermittents, consultants), nous pouvons adapter nos capacités de production selon les périodes. Dès l’annonce du confinement, nous avons appelé un à un nos clients pour leur assurer notre accompagnement. Certaines productions ont été reportées et d’autres annulées, c’est normal. Par ailleurs, cette crise sanitaire a fait émerger chez les Français de nouvelles façons de consommer : locale, responsable, sensible. Notre positionnement très frenchy attire d’ailleurs de nouveaux clients depuis le confinement, comme les vélos VUF (Vélo Utilitaire Français) et un acteur majeur de la distribution de fruits et légumes en France, qui souhaitent renforcer leur image sur le territoire. 

MEDIACOM Quels sont les développements à venir pour L’agence Marianne Paris ? 

Guillaume GASQUET Nous allons bientôt nous installer dans de nouveaux locaux, plus grands, dans le 11e arrondissement. Marianne Paris qui s’installe à Bastille, c’est un joli symbole. Enfin, les derniers événements ont amené l’agence Marianne Paris à imaginer de nouvelles possibilités, comme la création d’antennes nationales, plus locales, ou encore a repensé les campagnes en cours de ses clients.