K. MORAL (Parc Astérix) : «Nous réfléchissons à décliner notre concept publicitaire avec de nouvelles régions »

0
63

Ouvert depuis le 30 avril 1989 dans l’Oise, le Parc Astérix célèbre ses 35 ans en 2024 avec de nouvelles attractions dédiées à l’univers de la BD culte. L’occasion pour mediaCom’ d’évoquer la feuille de route du Parc Astérix avec sa Directrice marketing, Karine Moral. 

MEDIACOM’ Le Parc Astérix célèbre ses 35 ans en 2024, quelles sont les nouveautés ? 

Karine MORAL Cette année 2024 est marquée par nos 35 ans. Pour l’occasion, nous avons innové en proposant une grande première dans l’histoire du parc, à savoir une comédie musicale: «C’est du délire». Le spectacle dure 30 minutes, et est proposé plusieurs fois par jour. Ce projet a nécessité trois années de travail. De plus, notons aussi que notre défilé Gaulois s’enrichit avec un char Hispanique et de nouveaux personnages. Le tout est accompagné par une bande-son originale. Enfin, et pas des moindres, le parc Astérix se dote d’une nouvelle attraction : la Tour de Numérobis. Cette dernière, située dans la zone égyptienne, s’élève jusqu’à 40 m de haut. 

MEDIACOM’ Quels sont les premiers retours de votre comédie musicale ? 

Karine MORAL Les retours ont été rapidement très bons. Le spectacle est joué au théâtre de Panoramix (600 places). Pour ceux qui ne peuvent assister aux représentations, les musiques sont disponibles sur toutes les plateformes de streaming audio. Une décision qui a plu à de nombreux fans de l’univers d’Astérix. Tout au long du processus de création, nous avons été accompagnés et soutenus par les Éditions Albert René. Au total, ce sont 11 comédiens-chanteurs présents sur scène à chaque représentation. 

MEDIACOM’ Quel est le plan de communication mis en place ? 

Karine MORAL Depuis trois ans, nous travaillons avec l’agence Steve. Avec eux, nous avons imaginé une prise de parole décalée et drôle. Chaque spot publicitaire met en lumière avec humour une région. Après les Bretons, les Corses ou encore les Parisiens, ce sont les Marseillais qui ont été les héros de notre dernière saga publicitaire. Nous réfléchissons à encore décliner le concept avec de nouvelles régions. Pour l’affichage, nous avons validé un visuel générique pour nos 35 ans. 

MEDIACOM’ L’an dernier, le parc a battu son record de fréquentation. Quels sont vos objectifs pour 2024 ? 

Karine MORAL Nous avons toujours des objectifs à la hausse. En 2023, le parc a réuni 2.815.000 visiteurs, un record ! Notre objectif est de faire encore mieux. D’où notre envie de continuer à proposer des nouveautés à nos visiteurs. Outre les activités, le parc Astérix se dote cette année d’un nouveau restaurant dans la zone égyptienne : P’oz Kebab. Notons d’ailleurs que nous faisons évoluer certaines attractions comme Le Grand Splatch qui devient La revanche des pirates. Entre catapultes, filets et harponnages, il faudra faire preuve d’adresse et de courage pour ne pas faire naufrage. 

MEDIACOM’ En pleine crise économique, comment expliquez-vous le succès du parc ? 

Karine MORAL Le Parc Astérix performe parce que les Français font des choix ! Ils sont touchés par la crise et sont contraints de faire des choix en termes de loisirs. Pour ceux qui ne peuvent pas partir en vacances, le Parc Astérix se présente comme une solution pour faire profiter toute la famille et garantir un dépaysement total.