Les ventes de détail au Royaume-Uni en baisse de 5,7% en mars

0
798

Les ventes de détail au Royaume-Uni ont chuté de 5,7% en mars sur un mois, un record, à cause des mesures de confinement qui se sont traduites par la fermeture de tous les commerces non essentiels, le secteur de l’habillement étant particulièrement ébranlé. 

Une tendance qui s’est accélérée en fin de mois quand, outre les mesures de distanciation sociale déjà en vigueur début mars, le confinement a été instauré dans le pays à partir du 23, précise le Bureau national des statistiques (ONS) vendredi. La dégringolade des ventes en magasins dans un secteur n’a que partiellement été compensée par l’envolée record (+10,4%) des ventes de produits alimentaires ou les achats en ligne, notamment les articles pour la maison. Les ventes de vêtements et chaussures ont été particulièrement touchées par ces baisses (-35% sur un mois), et ont même reculé en ligne.Les consommateurs du Royaume-Uni se sont ruées dans les supermarchés et sur les sites en ligne pour accumuler des stocks de vivres à l’orée du confinement, ce que les groupes de supermarchés ont assimilé à «des achats de panique». Ils ont dû instaurer du rationnement, face à des rayons entiers vides dans les magasins, notamment pour des denrées de base comme les boîtes de conserve, la farine, le sucre, ou encore les produits nettoyants et d’hygiène. Un mois après le début du confinement ils ont pour beaucoup allégé ces restrictions alors que le «panic buying» semble se calmer. Le secteur de la distribution s’enfonce donc un peu plus dans la crise.Beaucoup d’enseignes avaient déjà fermé ces derniers mois et les centres villes britanniques ont perdu de nombreux commerces, beaucoup succombant à la concurrence des ventes en ligne notamment du géant internet Amazon. Le secteur dénonce aussi des taxes commerciales trop élevées.