A.GÉRAUD (Abricot.co) : « Covid19 : lancement positif pour notre solution de live-dating, le bunkoeur »

0
456

Abricot.co, site de rencontre en ligne, prône les rencontres réelles. En cette période de confinement, la plateforme a créé le Bunkoeur, une solution de live-dating. L’occasion pour médiaCom’ de faire le point avec Antoine GÉRAUD, co-fondateur d’Abricot. 

MEDIACOM’ Comment fonctionne Abricot ? 

Antoine GÉRAUD Abricot.co s’est construit sur la déception des utilisateurs des applications de rencontres. Depuis trois ans, nous nous démenons pour organiser, gratuitement, des rendez-vous sur-mesure afin que les célibataires se rencontrent en vrai et ne restent pas éternellement cantonnés au virtuel. Plus de 10.000 rencontres à ce jour. Lors de l’inscription, on s’intéresse à la personne en lui posant de nombreuses questions. Puis, on lui présente deux ou trois profils qui pourraient lui correspondre. Les conseillers d’Abricot vont ensuite caler un rendez-vous avec le profil choisi. 

MEDIACOM’ En cette période de confinement, comment assurer la rencontre physique ? 

Antoine GÉRAUD Notre équipe a mis en place une solution de live-dating : le Bunkoeur, une room visio personnalisée. Nous avons designé plusieurs fonctionnalités pour rendre l’expérience agréable. De plus, la présence d’un assistant virtuel ravira les moins loquaces en lançant quelques questions destinées à détendre l’atmosphère. Cerise sur le gâteau : nous avons noué un partenariat avec le service de livraison de repas à domicile Nestor : 15% de réduction sont offerts aux couples qui programment un live-date. De quoi se mettre dans le mood d’un vrai tête-à-tête tout en contribuant à une bonne action : 5% du chiffre d’affaires de Nestor est en effet reversé à l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris. Le bilan est plutôt positif puisque, en moyenne, ces live-dating durent 1h30. Cela prouve que le matchmaking est de qualité. 

MEDIACOM’ Quel est votre business model ? 

Antoine GÉRAUD A l’inverse d’une application de rencontre, nous ne misons pas sur le temps que passera un utilisateur sur notre solution. Notre business model, utile et éthique, est basé sur deux piliers de monétisation. Premièrement, nous proposons des solutions de coaching pour permettre à des personnes de maîtriser les codes de la séduction. Deuxièmement, nous avons créé un business model à la commission. Ainsi, les utilisateurs d’Abricot. co vont pouvoir réserver une activité via notre site et nous prendrons une commission sur cette dépense. Ainsi, nous gagnons de l’argent que si nous menons à bien une rencontre. 

MEDIACOM’ Qui ciblez-vous ? 

Antoine GÉRAUD Nous touchons des millenials, des urbains majoritairement actifs entre 20 et 35 ans. 80% de nos utilisateurs sont parisiens. Nous sommes très puissants aussi à Lyon. Nos utilisateurs ont une vie professionnelle et sociale très active avec des valeurs fortes comme la consommation locale pour exemple. 

MEDIACOM’ Quelles sont vos ambitions ? 

Antoine GÉRAUD A ce jour, et depuis deux ans, Abricot est encore un site web (abricot.co). Cette souplesse nous a permis de nous développer et d’installer notre modèle. Nous arrivons dans une nouvelle phase. Après avoir mené une levée de fonds, nous travaillons sur une application mobile, pour un lancement en juin. La fin de l’année sera très importante car nous souhaitons augmenter le nombre d’utilisateurs et nous faire connaître davantage sur le marché français. Nous allons donc intensifier notre plan de communication avec la création d’événements sous la forme d’escape game de l’amour.