C.H CARTON (Affective) : «L’objet publicitaire est le 3e média préféré des Français»

0
87

L’agence française Affective est le licencié choisi par Paris 2024 pour répondre aux différentes demandes de produits BtoB de la part du COJOP et ses partenaires. Zoom sur l’agence Affective et ses expertises avec Charles- Henri CARTON, co-fondateur.

MEDIACOM Quelle est l’expertise de l’agence Affective ? 

Charles-Henri CARTON À la croisée des chemins entre branding, design, RSE, web, import, événementiel, Affective est une agence unique avec l’ambition d’accompagner les annonceurs dans la transformation de son marché. C’est avec pédagogie et transparence que nous partageons à nos clients annonceurs le champ des possibles afin d’aligner leurs campagnes d’objets de communication avec leur stratégie et leurs valeurs. 

MEDIACOM Comment se compose votre portefeuille clients ? 

Charles-Henri CARTON Affective accompagne quotidiennement plus de 1.500 clients : du Welcome pack pour les salariés, aux cadeaux clients, en passant par des gammes de produits complètes ; nous avons la solution à toutes les problématiques. Nous travaillons ainsi avec des clients comme la RATP, la SNCF, Bouygues Telecom, La Française des Jeux, TF1. Dans cette démarche, Affective accompagne entre autres le Comité d’Organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, ainsi que les collectivités locales et leurs partenaires dans leurs besoins en merchandising. 

MEDIACOM Comment accompagnez-vous vos clients dans la conception de leur stratégie ? 

Charles-Henri CARTON Grâce à une veille permanente de filières de fabrication sortant des sentiers battus et la visite de nombreux salons en France et à l’étranger, nos équipes sélectionnent les compétences les plus expertes et fiables pour donner vie aux idées et objets de nos clients. Chez Affective, chaque production est soumise à des normes et tests qui définissent les règles auxquelles doivent se conformer les produits avant d’être mis sur le marché. Ces règles garantissent la conformité de chaque objet sur le plan environnemental, de la protection de la santé publique et de la sécurité des consommateurs. 

MEDIACOM Que représente le marché de l’objet publicitaire ? 

Charles-Henri CARTON L’objet publicitaire est le 3ème média préféré des Français. Parmi les moyens de communication qui ont le plus d’impact positif, le «cadeau publicitaire» arrive en 3ème position (14,7%), après les influenceurs (25,8%) et la publicité télévisée (18,8%). 79% des personnes déclarent conserver et utiliser les objets publicitaires reçus. De plus, la qualité perçue d’un objet augmente de 30 à 40% les effets bénéfiques sur la marque. 

MEDIACOM Quelles sont vos missions pour Paris 2024 ? 

Charles-Henri CARTON En 2019, l’agence Affective fait partie des lauréats aux appels d’offres liés aux Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. C’est une magnifique opportunité pour l’agence déjà experte des évènements sportifs. Nous avons mis toute notre expertise et notre savoir-faire au service de Paris 2024 afin de proposer des objets média de qualité, répondant à un cahier des charges précis, qui valorisent le savoir-faire des territoires français et européens. 

MEDIACOM Avez-vous quelques exemples ? 

Charles-Henri CARTON Dans le cadre du contrat de licence, Affective a été contactée par le groupe de luxe LVMH pour créer une gamme unique et authentique d’objets autour des Jeux Olympiques de Paris 2024. Une boutique en ligne a également été créée, à destination des collaborateurs. Une vingtaine de produits est née de cette étroite collaboration entre les équipes de création de LVMH et celles d’Affective. Chez Toyota, le brief était de créer un objet fabriqué en France, tout en exploitant la matière première de leur Toyota Yaris, elle-même conçue en France. Affective a donc proposé des pins, fabriqués à Saumure, par une entreprise du patrimoine vivant spécialisé dans les objets à base de métal. Il a fallu un gros travail d’étude car le matériau utilisé n’était pas classique : il s’agissait de réemployer les pavillons des Toyota Yaris. 10.000 pins ont été produits pour les Jeux Olympiques de Paris 2024 et seront distribués aux collaborateurs, clients et prestataires. 

MEDIACOM Comment se porte l’agence ? 

Charles-Henri CARTON L’agence Affective se porte très bien, avec un chiffre d’affaires de 14 millions d’euros en 2023. Fort d’une équipe de 50 salariés (70% femmes, 30% hommes), l’âge moyen chez Affective est de 28 ans. Nous sommes des passionnés de l’Histoire des marques. Et nous allons poursuivre notre activité en déployant de nouvelles activations pour nos clients, mais aussi en étant présent dans d’autres compétitons sportives d’envergures.