Covid-19: Fnac Darty annonce ne plus être en mesure de confirmer ses objectifs pour 2020

0
117

Fnac Darty a annoncé qu’il n’était «pas en mesure de confirmer ses objectifs» pour 2020, soit «une légère croissance» de son chiffre d’affaires et du résultat opérationnel courant, en raison de l’impact lié à l’épidémie de Covid-19. 

«A la suite du renforcement des mesures de lutte contre la propagation du 

Covid-19», le groupe de distribution de produits électroniques, culturels et 

d’électroménager indique notamment qu’il a dû fermer «l’ensemble de ses magasins physiques en France, en Espagne et en Belgique jusqu’à nouvel ordre». 

Fnac Darty souligne que «des mesures similaires sont à prévoir dans tous les autres pays du groupe». 

Il indique en outre avoir mis en place un dispositif de chômage partiel «qui concerne plus de 80% de ses effectifs en France», tandis que des dispositifs similaires «sont à l’étude dans l’ensemble des pays» où il est présent, en fonction des législations locales. 

«Par ailleurs, des plans d’actions ambitieux concernant l’ensemble des frais généraux du groupe sont en cours de déploiement», détaille-t-il. 

Cependant, Fnac Darty indique miser sur ses plateformes d’e-commerce, «qui représentent déjà 20% de son chiffre d’affaires», et qui lui permettent «de mettre à disposition de ses clients un site internet par enseigne et par pays, soit au total 14 sites e-commerce principaux». «Les forces du groupe sont actuellement concentrées sur les capacités digitales qui sont dimensionnées pour supporter de très fortes croissances», précise-t-il, alors que les achats en ligne des consommateurs se multiplient en raison des restrictions de mouvements et de circulation destinées à contrer la propagation du virus. 

Fnac Darty indique également avoir décidé de «rendre gratuites les livraisons en France, pour tout achat supérieur à un montant de 20 euros, effectué sur les sites fnac.com et darty. com», et que des mesures similaires sont également mises en place dans les autres pays. 

Fin février, le groupe avait annoncé un bénéfice net en baisse de 30%, à 105 millions d’euros, en 2019, année où les mouvements sociaux ainsi que la poursuite des manifestations liées aux «gilets jaunes» avaient pénalisé ses ventes. 

Les ventes «ont bien résisté» dans ce contexte mais «honnêtement, on s’attendait à faire beaucoup plus en fin d’année», avait alors commenté Enrique Martinez, directeur général de Fnac Darty. 

Mi-janvier, le groupe avait évalué à environ 70 millions d’euros son manque à gagner sur le mois de décembre en raison des mouvements sociaux contre la réforme des retraites.