Fnac Darty : bénéfice net en baisse de 30% en 2019, le groupe espère rebondir

0
116

Peut mieux faire: le groupe de distribution de produits électroniques, culturels et d’électroménager Fnac Darty, espère rebondir en 2020 après avoir dégagé un bénéfice net en baisse de 30% en 2019, où les mouvements sociaux ont à nouveau pénalisé ses ventes. 

Le bénéfice net s’établit à 105 millions d’euros, contre 150 millions en 

2018, un repli que le groupe explique par la hausse de ses charges financières, affectées notamment «par des frais non récurrents liés à la renégociation de l’emprunt obligataire en 2019». Les ventes annuelles 2019 ont atteint les 7,35 milliards d’euros, en hausse de 0,7% en données comparables (hors effets de change, de périmètre, ouvertures/fermetures de magasins) et en baisse de 1,7% en données publiées. «Cette performance s’inscrit dans un environnement de marché marqué par des événements exceptionnels» qui ont affecté «à plusieurs reprises l’activité commerciale, essentiellement en France: poursuite des manifestations des «gilets jaunes» au 1er trimestre 2019 et des mouvements sociaux en fin d’année», souligne Fnac Darty dans son communiqué. Pour Enrique Martinez, le directeur général de Fnac Darty, les ventes «ont bien résisté» dans ce contexte mais «honnêtement, on s’attendait à faire beaucoup plus en fin d’année». Mi-janvier, le groupe avait évalué à environ 70 millions d’euros son manque à gagner sur le mois de décembre en raison des mouvements sociaux contre la réforme des retraites.Or les semaines entre le Black Friday fin novembre et les fêtes de Noël constituent traditionnellement un pic de ventes pour le distributeur: «cela fait donc deux années de suite» que les ventes sont décevantes, a souligné M. Martinez. 

Diversification : Le distributeur avait également prévu que sa marge opérationnelle courante s’établirait à 4% en 2019, ce qui est bien le cas, un résultat stable sur un an que le groupe explique par la «maîtrise de [ses] coûts». «Là aussi, on aurait dû faire mieux: clairement, ce sont les effets importants des grèves à Noël (qui en sont la cause)», a estimé M. Martinez, tout en précisant que ce score de 4% «était l’un des meilleurs au monde» dans le secteur de la distribution spécialisée. «Je suis persuadé que le groupe peut continuer à progresser à la fois sur le chiffre d’affaires mais aussi sur la marge opérationnelle», a-t-il ajouté, en rappelant que Fnac Darty avait poursuivi la diversification de son activité et de son offre, avec les acquisitions ou intégrations de l’enseigne Nature et Découvertes, du site www.Billetreduc.com et du spécialiste de la réparation de smartphones WeFix. Quant au résultat opérationnel courant (ROC), l’indice de référence de la grande distribution, il s’élève, comme prévu là aussi mi-janvier, à 293 millions d’euros, en légère baisse sur un an. En 2020, «dans un contexte social et économique toujours incertain», le groupe, qui se veut «prudent», vise «une légère croissance» de son chiffre d’affaires et de son résultat opérationnel courant.