Immobilier de bureaux en île-de-France : légère remontée au 1er trimestre

0
99

Après une baisse considérable, la demande en immobilier de bureaux en Île-de-France est repartie légèrement à la hausse au premier trimestre 2024, selon les chiffres du groupement Immostat, qui font référence, publiés vendredi. 

 Entre janvier et mars, 451.700 mètres carrés de bureaux ont été nouvellement loués ou vendus à un occupant, en hausse de 1% par rapport à la même période de 2023, selon un communiqué d’Immostat. La surface de bureaux disponible en Île-de-France n’a jamais été aussi élevée, s’établissant à 4,9 millions de mètres carrés, en hausse de 11% par rapport à son niveau il y a un an. Le volume des ventes de bureaux à des investisseurs en France a pour sa part de nouveau reculé, à 1,7 milliard d’euros, soit une baisse de 55% par rapport au premier trimestre 2023. En Île-de-France, la baisse est plus prononcée, de 64% durant cette période, à 0,9 milliard d’euros. «Le ralentissement des investissements dans le tertiaire se poursuit et c’est une mauvaise nouvelle», a réagi Frédéric Goupil de Bouillé, de l’Association des directeurs immobiliers. Or «les enjeux de transition écologique ne seront pas atteints sans l’implication massive des investisseurs», a-t-il poursuivi en rappelant que les dépenses n é c e s s a i r e s pour atteindre des objectifs du Dispositif éco-énergie tertiaire sont de l’ordre de 15 milliards d’euros, contre 3 à 4 milliards aujourd’hui. Le prix moyen des bureaux achetés en Île-de-France entre janvier et mars s’élève à 6.210 euros le mètre carré, ce qui représente une baisse de 19% sur un an, selon Immostat. Le loyer moyen hors taxes des nouveaux baux en Île-de-France s’élève à 427 euros par mètre carré par an pour des locaux neufs ou restructurés, stable sur un an, et à 441 euros pour de la seconde main, en hausse de 3% sur un an.