M. DEVILLE (Dove) : «Une campagne TikTok pour lutter contre la tendance émergente des #SephoraKids»

0
144

Face à la tendance émergente des #SephoraKids, Dove s’empare du sujet et lance une campagne d’influence sur TikTok pour dénoncer cette pratique. L’occasion pour mediaCom’ d’évoquer cette prise de parole avec Marine DEVILLE, Senior Brand Manager Dove chez Unilever France. 

Dove lance une nouvelle campagne sur TikTok. Quel est le message ? 

Marine DEVILLE 

L’objectif de cette nouvelle campagne sur TikTok est de lutter contre la tendance émergente des #SephoraKids et de sensibiliser le public aux risques liés à l’utilisation par les jeunes filles de produits de beauté pour adultes. Dans la continuité de son engagement pour la protection de l’estime de soi, Dove considère qu’un enfant de 10 ans ne devrait pas appliquer sur son visage des produits anti-âge mais plutôt des paillettes ou du maquillage enfant pour s’amuser. Malheureusement, les jeunes filles n’ont pas idée qu’il y a un risque à suivre les dernières tendances des influenceurs beauté comme référence. 

MEDIACOM 

Pour votre campagne, quelles sont les voix avec qui vous avez collaboré ? 

Marine DEVILLE 

Dove s’est associé à des professionnels comme avec le Dr. Philippa Diedrichs, Docteure en Psychologie au Centre de Recherche sur l’Apparence de l’Université de West England et le Dr. Marisa Garshick, dermatologue certifiée et experte en image corporelle. pour créer «The Gen A Anti-Ageing Talk» : une ressource gratuite qui a pour but d’aider les parents à sensibiliser les jeunes filles aux risques que peut engendrer l’utilisation de produits anti-âge sur leur peau et leur santé mentale. En parallèle, Dove s’est associé à de puissantes voix présentes sur TikTok comme l’actrice et présentatrice Drew Barrymore pour sensibiliser le public. 

MEDIACOM 

Dove s’est aussi associée à des influenceuses françaises. Qui sont-elles et pourquoi ce choix ? 

Marine DEVILLE 

Pour amplifier encore davantage cette campagne au niveau local, Dove s’est associé à plusieurs influenceuses françaises : @harmonyalbertini, @kahinabenh, @ nastblog, @marleneroll, @_aurianelavaux, @ oonlynaya, @baiserdecacao et @nina.beautyaddict. Trois angles ont dirigé nos choix. Le premier est évidemment celui de l’affinité avec les sujets de beauté, et plus particulièrement de skin care. Leur intérêt, voire leur expertise sur la thématique, apporte une légitimité supplémentaire dans la sensibilisation aux messages de cette campagne. Le second est le body positivisme. Notre engagement pour la protection de l’estime de soi nécessitait, à nos yeux, d’être porté par des créatrices relayant des discours positifs et rassurants dans la même lignée du nôtre. Enfin, le troisième est celui de la parentalité. Certaines ont été choisies parce qu’elles sont mamans et particulièrement concernées et sensibilisées à l’éducation des enfants. 

MEDIACOM 

Souhaitez-vous développer davantage de campagnes sur TikTok pour toucher une cible jeune ? 

Marine DEVILLE 

En mars 2023 nous avions déjà lancé une campagne intitulée #TurnYourBack qui invitait les utilisateurs de TikTok à tourner le dos au filtre «Bold Glamour» dont l’utilisation entraînait des troubles dysmorphiques chez certains individus, pouvant aller jusqu’à nuire à leur santé mentale et leur estime de soi. Depuis plusieurs années nous prenons la parole sur des sujets liés à la toxicité des réseaux sociaux, notre objectif étant de transformer les flux nocifs en un mouvement sociétal. 

MEDIACOM 

En quoi le phénomène de #SephoraKids peut-il être inquiétant ? 

Marine DEVILLE 

Cette tendance est inquiétante car elle peut en réalité́ mener les jeunes filles à une véritable addiction à des produits de beauté́ qui ne leur sont pas destinés et qui représentent un risque élevé́ pour leur peau et leur santé mentale.