Orange lance «Cybersecure», une offre de cybersécurité pour le «grand public»

0
82

L’opérateur télécoms Orange va lancer jeudi uneoffre de cybersécurité pour le «grand public», qui proposera une protection contre les fraudes sur internet et par téléphone, en croissance «exponentielle» notamment avec les progrès de l’intelligence artificielle, a-t-il annoncé mardi.

Baptisé «Cybersecure», cette offre payante et «sans engagement» permettra de sécuriser jusqu’à 10 appareils par foyer (ordinateurs, mobiles, tablettes) contre les messages malveillants et arnaques sur internet (virus, sites frauduleux, usurpation d’identité…), de bloquer les appels mobiles et fixes indésirables, ou encore de bénéficier d’une assistance téléphonique «7 jours sur 7» avec des spécialistes cyber. Un portail «gratuit», participatif et accessible à tous les usagers, quel que soit son opérateur, sera aussi mis en place pour permettre de vérifier à partir «d’un simple copier/ coller» la légitimité d’un site, d’un lien, d’un email ou d’un suspect. «Dans le monde physique, il ne nous vient pas à l’idée de quitter notre domicile sans fermer notre porte à clé ou de fermer les fenêtres. On fait plein de trucs équivalent dans le monde numérique tous les jours, toutes les heures, et ce sont des failles que les attaquants exploitent», prévient Hugues Foulon, patron de la filiale dédiée Orange Cyberdéfense, alors que 280.000 demandes d’assistance de particuliers pour fraudes numériques ont été enregistrées en 2023 par cybermalveillance.gouv.fr, dont 38% par hameçonnage. Le «phishing» («hameçonnage» en anglais) consiste en vol d’identité ou d’informations confidentielles (codes d’accès, coordonnées bancaires…) par subterfuge, via un lien contenu dans un courrier électronique. Un système d’authentification est simulé par un utilisateur malveillant, usurpant l’identité d’organismes officiels, comme les banques, les plateformes de livraison ou les autorités douanières. L’objectif est de convaincre la victime de visiter le site frauduleux – qui ressemble au site authentique – pour qu’elle y rentre des informations confidentielles. Autre technique prisée des hackers, le «smishing», contraction de «SMS» et de «phishing», qui cible les individus par le biais de textos ou de services de messagerie. Principalement tourné vers les clients entreprises, Orange Cyberdéfense réalise 1 milliard d’euros de chiffre d’affaires et 14% de croissance chaque année. La société française ambitionne de devenir «le leader incontesté des services de cybersécurité en Europe d’ici à 2027.»