Publicis : des résultats conformes à ses prévisions

0
412

Le géant français de la publicité Publicis a publié des résultats conformes à ses dernières prévisions et aux attentes, dans un contexte de méforme des activités traditionnelles et de revenus principalement tirés par les acquisitions

Sur l’année, le chiffre d’affaires s’inscrit à 11 milliards d’euros, en hausse de 10,6% grâce notamment à la contribution de la nouvelle plateforme technologique Epsilon, acquise en juillet pour 4,4 milliards d’euros. Le résultat net chute sur la période de 8,5% à 841 millions d’euros. Le titre, qui a perdu quelque 20% de sa valeur depuis début 2019, s’envolait jeudi de plus de 4,3% à l’ouverture de la Bourse et s’affiche désormais à 41,88 euros. A taux de change et périmètre constants, les revenus ont diminué de 2,3% en 2019, une baisse légèrement plus faible qu’anticipé (-2,5%), et de 4,5% au dernier trimestre, en raison de difficultés persistantes principalement aux Etats- Unis — notamment des «coupes budgétaires de quelques clients dans la publicité traditionnelle» et des coûts de repositionnement de sa filiale Publicis Sapient sur le conseil en transformation numérique. Groupe de communication et de publicité, Publicis tente depuis quelques années de changer de modèle pour préserver les budgets médias dont il a la charge et conquérir de nouveaux clients. Il souhaite s’appuyer sur la technologie pour proposer à ses clients une alternative aux plateformes publicitaires des géants du web américain Google et Facebook et développer une offre de conseil pour résister à la concurrence grandissante des cabinets comme Accenture. Les perspectives pour 2020 (croissance organique entre -2% et 1%), révisées à la baisse en octobre, sont maintenues, mais le premier semestre et «particulièrement le premier trimestre» sont attendus dans le rouge, a précisé le groupe dans un communiqué.