Suzuki dévoile sa stratégie à horizon 2030

0
207

Le constructeur automobile japonais Suzuki a dévoilé jeudi une stratégie à horizon 2030 faisant la part belle à l’électrification, épousant ainsi une tendance mondiale de plus en plus forte dans son secteur, y compris chez ses concurrents nippons. 

Suzuki prévoit d’investir 4.500 milliards de yens (31,8 milliards d’euros au cours actuel) dans la recherche-développement et les équipements de production d’ici 2030, dont 2.000 milliards de yens dans le seul domaine de l’électrification, selon un communiqué. Dans l’automobile, le groupe veut lancer six modèles au Japon d’ici 2030-2031, dont deux électriques. En Europe, quatre de ses cinq nouveaux modèles devant être introduits sur la même période seront électriques. En Inde, où Suzuki a une part de marché de plus de 40% dans l’automobile, le groupe va plutôt mettre l’accent sur d’autres technologies comme le gaz naturel comprimé (CNG) et des agrocarburants, dont du biogaz produit à partir de bouse de vache. Suzuki va aussi commencer à électrifier son offre dans ses autres segments, comme les deux-roues et les moteurs marins, en se concentrant sur les petits modèles. Pour les moteurs de grande taille, il veut explorer la piste de carburants neutres en CO2. 

Entendant par ailleurs capitaliser sur la c r o i s s a n c e rapide de pays émergents d’Asie et d’Afrique où il est bien implanté, le groupe ambitionne de réaliser un chiffre d’affaires de 7.000 milliards de yens (49 milliards d’euros) en2030-2031, soit le double de son objectif pour l’exercice en cours. Depuis 2021, Toyota, Honda, Nissan et d’autres marques automobiles japonaises plus petites comme Mitsubishi Motors et Mazda ont aussi annoncé des programmes d’investissements parfois très importants dans l’électrique, un segment où leurs concurrents occidentaux, chinois et sud-coréens ont souvent pris de l’avance.