T. LERNON (BUT) : «Nous avons la volonté de soutenir et valoriser la fabrication française»

0
410

BUT lance sa marketplace et organise un appel à candidatures pour ouvrir sa plateforme à des marques émergentes fabriquées ou designées en France, qu’elles soient des PME ou TPE. L’occasion pour médiaCom’ de faire le point avec Thierry LERNON, DG marketing et expérience client, data et e-commerce chez BUT. 

MEDIACOM’ 

BUT lance sa marketplace. Pourquoi cette décision ? 

Thierry LERNON 

Chez BUT, nous suivons une logique très forte de recherche de complémentarité de notre offre principale. Le marché du meuble vit actuellement une véritable révolution digitale avec une part croissante des ventes totales du secteur en provenance de l’e-commerce, c’est donc tout naturellement que nous souhaitions renforcer notre position sur le marché du e-commerce. Notre volonté avec cette ouverture n’était pas de proposer plusieurs millions de références sans cohérence. L’objectif est d’accroître l’offre proposée pour répondre au mieux aux besoins de nos clients et améliorer leur expérience d’achat avec une gamme de produits étendue tout en restant dans l’univers de l’enseigne. En étendant notre offre à des familles de produits complémentaires, nous souhaitons également renforcer notre position d’expert de l’équipement de la maison. 

MEDIACOM’ 

Vous avez lancé un appel à candidatures. Où en êtes-vous ? 

Thierry LERNON 

Nous organisons un appel à candidatures pour ouvrir notre plateforme à des marques émergentes fabriquées ou designées en France qu’elles soient des PME ou TPE. Nous sommes actuellement toujours en phase de recrutement et il est encore un peu tôt pour dévoiler les candidats retenus. Pour le moment, une dizaine de marques «Made in France» sont déjà disponibles sur le site comme Bloon, Chouchouette, Jeanne & Juliette ou encore Mon Petit Meuble Français. 

MEDIACOM’ 

Une campagne de communication va-t-elle accompagner ce lancement ? 

Thierry LERNON 

Cet appel à candidatures est lancé à l’occasion des French Days, en avril prochain. Ce sera l’occasion de démontrer le dynamisme de la production française mais également de faire découvrir au grand public l’univers de créateurs, artisans et designers de talent avec lesquels BUT aura le plaisir de collaborer. Côté communication, nous avons prévu de les mettre en avant dans notre landing French Days via leur logo cliquable avec un renvoi vers leur boutique. 

MEDIACOM’ 

En quoi le made in France est-il important pour l’enseigne ? 

Thierry LERNON 

Nous avons la volonté de soutenir et valoriser la fabrication française, cela fait partie de notre ADN. Nos partenaires fournisseurs français représentent aujourd’hui plus de 40% de nos achats de produits «meublants» et plus de 80% de nos achats literie. Avec cette nouvelle démarche, nous continuons chez BUT de nous engager afin de mieux valoriser le savoir-faire de nos partenaires tricolores auprès de nos consommateurs, tout en les sensibilisant à l’achat français sur internet. 

MEDIACOM’ 

Quels sont vos objectifs avec cette marketplace ? 

Thierry LERNON 

Avec une forte progression de l’achat en ligne d’en moyenne 35% par an sur les quatre dernières années, renforcer l’offre digitale était pour l’enseigne une priorité. Avec nos 310 magasins physiques, notre site e-commerce et la marketplace, notre objectif est d’accroître l’offre proposée pour répondre au mieux aux besoins de nos clients. 

MEDIACOM’ 

Comment se porte l’enseigne ? 

Thierry LERNON 

L’enseigne se porte bien ! Nous sommes le 1er réseau français de l’équipement de la maison avec 310 magasins dont 101 franchisés et nous réalisons de très belles performances avec 14,2% de PDM en 2019 – nous avons doublé notre PDM en 20 ans – et un chiffre d’affaires de 1.698 milliards d’euros (+30% de croissance CA depuis 2015). Malgré un marché de l’ameublement en décroissance, BUT affiche depuis 10 ans une croissance constante. Avec plus de 120 millions de visites dont plus de 80 millions sur le web, BUT consolide sa place de numéro 2 de l’ameublement français en développant ses différents canaux de distribution physiques et digitaux.