C. PETIT (Burgers de Colette) : «La communication fait venir, mais le produit et l’expérience clients font revenir»

0
134

Lancés en 2019, L’enseigne Les Burgers de Colette atteint un nouveau cap en débarquant à Paris courant 2024, et lance en test la carte de fidélité. L’occasion pour mediaCom’ d’évoquer avec Christopher PETIT, CEO des Burgers de COLETTE, le déploiement de l’enseigne qui a été classée comme étant le restaurant le plus Instagrammable de Bordeaux. 

MEDIACOM’ 

Quelle est l’offre proposée par Les Burgers de Colette ? 

Christopher PETIT 

Lancés en 2019, Les Burgers de Colette proposent des burgers premium exclusivement composés de produits frais et 100% français. Nous avons choisi de soutenir des artisans de l’agroalimentaire pour proposer une alternative saine et savoureuse aux fast-food traditionnels. Chez nous, vous ne trouverez pas de congélateur dans les restaurants car nous élaborons nos plats uniquement avec des produits frais. Nous sommes localisés à Toulouse, Bordeaux avec trois restaurants, Rennes, et Cap Ferret. 

MEDIACOM’ 

Comment avez-vous construit votre stratégie marketing ? 

Christopher PETIT 

À l’ouverture de notre premier restaurant à Bordeaux, l’enseigne a été classée comme étant le restaurant le plus Instagrammable de la ville. L’équipe a donc rapidement conquis les réseaux sociaux, et a toujours communiqué à travers Instagram, Facebook, TikTok et LinkedIn. Pour nos communications, nous misons essentiellement sur l’humour pour attirer et fidéliser notre clientèle. Outre cet aspect, nous avons construit une qualité de service complétée par un design en restaurant très élégant. Sur la partie livraison, nous avons été désignés Meilleure Restaurant en livraison par la plateforme Deliveroo à Bordeaux, et parmi les 30 meilleures enseignes de France. Pour rappel, la livraison représente 50% de notre activité. Nous gardons en tête que la communication fait venir, mais que le produit et l’expérience clients font revenir. 

MEDIACOM’ 

Quels sont vos prochains axes de développement ? 

Christopher PETIT 

Nous allons développer la carte de fidélité et le retargeting avec des offres spécifiques pour les différentes typologies de clients. Nous lançons en test la carte de fidélité dans notre restaurant de Bordeaux Chartrons en ce début décembre. C’est en moyenne 1.000 clients par jour qui fréquentent les restaurants de l’enseigne. Nous souhaitons donc améliorer particulièrement ce point. L’idée est aussi de pousser les consommateurs qui pratiquent la livraison, à venir consommer sur place. Par exemple, pour un achat en livraison, nous proposons une réduction pour une consommation en restaurant. 

MEDIACOM’ 

Quel bilan faites-vous depuis votre lancement ? 

Christopher PETIT 

Avec une croissance constante depuis son lancement, l’enseigne dresse un bilan plus que satisfaisant de son développement : 290.000 burgers et 120 tonnes de frites vendus en 2022 et 60 collaborateurs recrutés depuis son lancement. Concernant notre développement, l’idée est désormais de nous développer partout en France avec 10 restaurants en février 2024 et 14 à l’été prochain. Pour rappel, 37 millions de Français ont consommé 2,6 milliards de burgers, selon l’Observatoire Tendance Burger. 

MEDIACOM’ 

Quelles sont vos zones prioritaires ? 

Christopher PETIT 

En raison de ce développement, nous allons lancer diverses campagnes de recrutements. Pour ce faire, l’ensemble de nos employés sont primés. La marque employeur est très importante dans notre stratégie pour créer une symbiose dans nos équipes. Désormais, nous allons ouvrir des restaurants à La Rochelle, Bayonne, deux à Caen. Nous souhaitons réussir notre maillage dans l’Ouest de la France, avec une arrivée remarquée à Paris, avant de se concentrer sur l’Est de la France. Paris sera assurément une étape importante pour Les Burgers de Colette.