Coca-Cola : bénéfice net trimestriel multiplié par deux

0
146

Le géant des boissons non-alcoolisées Coca-Cola a vu son bénéfice net trimestriel plus que doubler grâce aux consommateurs sud-américains et asiatiques, qui ont plébiscité ses sodas et ses cafés et thés prêts à boire. 

La marque de jus et de smoothies premium Innocent gagne pour sa part des parts de marché, a affirmé le groupe d’Atlanta (sud-est) dans un communiqué. Le résultat net est ressorti à 2,04 milliards de dollars entre octobre et décembre, soit plus du double des 870 millions enregistrés à la même période 

en 2018. 

Hors éléments exceptionnels et rapporté par action, référence en Amérique du Nord, Coca-Cola a gagné 44 cents, conformément aux attentes des marchés. Tiré par les ventes de sa marque phare Coca-Cola et ses dérivés – Coca-Cola Zéro, Coca-Cola Coffee Plus – le chiffre d’affaires trimestriel a progressé de 16,2%, à 9,1 milliards de dollars. 

Coca-Cola a revitalisé ses boissons classiques – Coca-Cola, Coca-Cola Zéro et Coca-Cola Plus – et propose désormais de nouveaux parfums, comme Coca-Cola Orange Vanille. Il a lancé en Europe Innocent, une marque de jus de fruits et de smoothies premium, présente sur le marché japonais depuis l’an dernier et bientôt dans d’autres pays. 

Son offensive dans les cafés et thés prêt à boire, avec la marque FuzeTea 

notamment, semble être un pari réussi puisque le volume des ventes a augmenté de 4%. 

Les volumes de ventes ont, dans l’ensemble, augmenté de 3%, principalement grâce à l’Amérique latine et l’Asie Pacifique. 

Le producteur de boissons a également multiplié les tailles de ses cannettes allant des conditionnements traditionnels (33 cl) à de nouveaux formats (20 cl et 15 cl) pour répondre aux critiques des diététiciens et des pourfendeurs de la malbouffe. 

Les recettes ont ainsi augmenté de 20% dans la région Amérique latine (Mexique, Brésil), de 10% en Asie- Pacifique (Chine, Inde, Asie du sud-est), de 4% en Amérique du Nord alors que la zone Europe/Moyen- Orient/Afrique a accusé un déficit de 5%. Coca-Cola a, en outre, augmenté ses prix d’environ 5% lors des trois derniers mois, pour limiter l’appréciation du dollar face aux autres devises. 

La multinationale voit souvent fondre les recettes générées à l’étranger lorsqu’elle les convertit en dollars. Sur l’ensemble de l’année 2019, la société a dégagé un bénéfice net de 8,92 milliards de dollars, en hausse de 38,6%, pour un chiffre d’affaires de 37,3 milliards, en augmentation de 8,6%. 

Pour 2020, Coca-Cola espère une hausse de 5% de son chiffre d’affaires à périmètre et taux de change constant.