J.M HULEUX (Havas & Compagnies) : «La question RSE est majeure dans notre activité»

0
124
havas

Deux ans après sa création, Havas & Compagnies tire un bilan positif de son activité. L’agence accueille de nouveaux clients, et ce, sur l’ensemble du territoir. Zoom sur l’agence Havas & Compagnies avec son Fondateur et PDG, Jean-Marc HULEUX.

MEDIACOM 

Quelles sont les expertises d’Havas & Compagnies ? 

Jean-Marc HULEUX 

L’agence marche sur 2 pieds : un pied conseil de très haut niveau avec une équipe senior, et un pied créatif avec un collectif polyvalent capable de couvrir tous les sujets en conception et design. L’important pour nous, en partant de la problématique business du client, est de toujours essayer de déplacer le débat en termes de communication. Enfin, nous avons une approche agnostique des moyens. Le sujet est d’abord le fond, ensuite les métiers à activer. 

MEDIACOM 

Comment se compose votre portefeuille clients ? 

Jean-Marc HULEUX 

Notre portefeuille clients est exactement comme nous l’avions voulu. De la PME à l’ETI, et composé essentiellement d’entreprises familiales dynamiques. Nous couvrons déjà un nombre important de secteurs: technologie, industrie, agro-alimentaire, distribution, immobilier, sport, services. 

MEDIACOM 

En cette rentrée, quelle est la demande de vos clients ? 

Jean-Marc HULEUX 

Avec notre typologie de clients, la grande question est toujours la même : comment élaborer l’avenir de ces entreprises ? Elles se posent en permanence la question de leur évolution, mais agissent sans embardées. Les ETI ont toutes les qualités des grandes, à savoir la puissance et la capacité industrielle, et très peu de leurs défauts. Elles sont plus toniques, plus agiles, mieux ancrées et surtout voient et investissent sur le très long terme. Elles prennent le temps de penser leur stratégie à l’horizon de 5, voire 10 ans, mais aussi de faire les choses en ordre et d’agir sans forcément céder aux tendances. Cela nous pousse à faire notre métier très différemment, et surtout en circuit court. 

MEDIACOM 

En deux ans, comment l’agence s’est-elle développée sur le marché ? 

Jean-Marc HULEUX 

Partie de zéro en plein confinement, l’agence a su convaincre une quinzaine de clients, notre particularité étant de ne pas faire de compétition. Nous engageons avec les patrons des conversations directes qui nous permettent d’évaluer rapidement ce qu’on peut faire, ou pas. Aujourd’hui, nous sommes fiers d’avoir des clients répartis sur tout le territoire, et nous croyons plus que jamais que le tissu économique français se joue pour beaucoup en dehors de l’Île-de-France et des grandes villes. Être aux côtés de celles et ceux qui ont des idées, de l’énergie et de la résilience, en dehors du CAC et du SBF120, c’est très stimulant. 

MEDIACOM 

Souhaitez-vous évoquer une étude de cas ? 

Jean-Marc HULEUX 

Il y en a un qui me tient à coeur : c’est Terrao. Il est symptomatique de ce que nous sommes. Tout part d’une rencontre avec le Président, à Lille où l’entreprise est implantée. Très vite, on comprend que son projet est une innovation de rupture, et porteur d’une ambition plus grande, d’une volonté de changement pour l’humanité: recycler la pollution. Et c’est un cas iconique de communication de combat. Pour nous, c’est une matière rare et précieuse. Dès lors, on partage une envie, celle de mener le combat pour une terre qui ira mieux demain, et l’on s’autorise une signature volontaire : «La pollution n’a pas d’avenir». Démarre ensuite une architecture de communication autour de ce combat avec en majeur un film au ton ambitieux entre les 2 tours de l’élection présidentielle pour susciter le débat sur les chaines d’information. La force de cet objet de communication est d’avoir permis un grand nombre de contacts politiques et industriels pour amplifier le développement de l’entreprise. 

MEDIACOM 

Quels sont vos axes de développement ? 

Jean-Marc HULEUX 

Tous les marchés et tous les enjeux nous conviennent, qu’ils soient stratégiques, business, industriels ou employeur. En BtoB ou BtoC, rien ne nous fait peur. Bien entendu, la question RSE est majeure, d’autant que les ETI ont souvent beaucoup à dire sur le sujet. 

MEDIACOM 

Quel premier bilan tirez-vous de l’année 2022 ? 

Jean-Marc HULEUX 

Notre bilan est forcément très riche pour une entreprise de 2 ans ! Nous avons consolidé l’équipe en conseil et en création avec des gens talentueux, polyvalents et pragmatiques. Ce qui me rend optimiste, c’est que de grandes marques nous ont rejoints. Si vous avez besoin d’un exemple : nous venons de lancer le film de France 2023 à un an de la Coupe du Monde de Rugby.