L. MOSSERON (Futuroscope) : «Avec 15,5 millions d’euros, «Objectif Mars» est notre plus gros investissement»

0
610

Le parc du Futuroscope déploie son vaste plan de transformation marqué par une nouvelle attraction «Objectif Mars» et une nouvelle campagne de communication. L’occasion pour médiaCom’ de faire le point avec Laure MOSSERON, directrice marketing du Futuroscope. 

MEDIACOM’ 

Quel est le plan d’action du Futuroscope pour 2020 ? 

Laure MOSSERON 

2020 marque une nouvelle étape dans la stratégie globale du Futuroscope, portée par un plan de développement ambitieux, avec la création d’ici 5 ans d’un vaste programme de nouvelles attractions, d’une offre élargie aux portes du Parc avec un simulateur de vol et une salle de spectacle de 6.000 places. Le 28 mars, nous proposerons une nouvelle attraction : «Objectif Mars». Il s’agit du plus gros investissement du parc pour une attraction, à savoir 20 millions d’euros (15,5 millions directement par le parc). 

MEDIACOM’ 

Vous développez une nouvelle communication. Qu’en est-il ? 

Laure MOSSERON 

Depuis 10 ans, nous voulons remettre les familles au coeur de notre dispositif. Le pari est gagnant puisque sur cette dernière décennie la fréquentation a progressé et nous avons gagné 10 points de fréquentation sur la cible famille. Pour renforcer cette action, nous avons retenu l’agence Gloryparis, avec un contrat de trois ans, pour concevoir et orchestrer notre nouvelle communication globale : grand-public et B2B, sur tous les canaux et sur tous les supports de communication. 

MEDIACOM’ 

La famille est donc au coeur de votre nouvelle communication… 

Laure MOSSERON 

En plaçant la famille au coeur de notre nouvelle campagne publicitaire, nous permettons aux visiteurs de se projeter dans leur expérience du parc. Chacun d’entre nous peut alors s’identifier à un des membres de la «Famille Oscope», nouvelle égérie du parc. Le nouveau territoire de communication joue la carte d’une incarnation fun et moderne avec la création d’une famille issue de l’univers cartoon : la famille Oscope. Véritable renouvellement de l’identité visuelle, le choix d’associer des têtes en 3D posées sur un corps réel est motivé par la volonté de développer un univers pop et jeune. 

MEDIACOM’ 

Quel est donc le plan de communication déployé ? 

Laure MOSSERON 

Le plan de communication est vaste et important. Nous sommes actuellement présents en TV, affichage et digital en région parisienne et dans l’Ouest de la France. Nous sommes ouverts 285 jours par an, nous devons donc communiquer globalement. Le coeur de la campagne et de nos activations seront développés en mars lors du lancement de notre nouvelle attraction «Objectif mars». Nous avons renforcé notre budget publicité de 10% par rapport aux autres années. 

MEDIACOM’ 

Quel est le profil de vos visiteurs ? 

Laure MOSSERON 

Sur les 1.900.000 visiteurs en 2019, 100.000 étaient étrangers dont 40% en provenance de l’Espagne. Nous allons d’ailleurs communiquer à nouveau dans ce pays l’an prochain. 70% de nos visiteurs sont des familles avec enfants. 

MEDIACOM’ 

Le Futuroscope souffrait-il d’une image incomprise ? 

Laure MOSSERON 

Totalement. D’ailleurs, il y a quelques années notre axe de communication était «Vous n’imaginez pas ce qui vous attend». Les choses ont changé et évolué. Nous ne sommes plus perçus comme un parc avec que des salles sombres et des lunettes 3D. Nous proposons du spectacle vivant et des attractions.