P. ALIBERT (CorioLink) : «Nous signons une croissance de +30% sur le S1 2021» ?

0
88

Entrée dans la septième année de son existence, CorioLink, agence intégrant l’ensemble des approches stratégiques et opérationnelles de la communication d’influence, fait évoluer sa gouvernance. Zoom sur l’agence CorioLink avec son co-fondateur et Directeur général, Pierre ALIBERT.

MEDIACOM 

Quelle est l’expertise de l’agence CorioLink ? 

Pierre ALIBERT 

CorioLink est une agence de conseil en communication d’influence spécialisée dans les problématiques institutionnelles, politiques et économiques. Dès sa création, il y a plus de sept ans, l’agence CorioLink définissait ainsi sa mission comme : «décupler la force de vos engagements». Une ambition forte, sans cesse renouvelée, et qui a su évoluer et se renforcer à travers tous les aspects de la communication d’influence qui fonde l’accompagnement de l’agence. Le conseil et la gestion opérationnelle des relations avec les médias demeurent une composante majeure dans la conception de campagnes d’influence. CorioLink qui compte une quinzaine de collaborateurs, conduit également des stratégies de communication globale, déploie des stratégies éditoriales sur les réseaux sociaux, réalise des projets de contenus sur-mesure (livre blanc, rapports d’activité, sites internet) et accompagne les entreprises et organisations sur tous les pans de la communication et la gestion de crise. 

MEDIACOM 

Comment évolue votre gouvernance ? 

Pierre ALIBERT 

Nous avons pris la décision de faire évoluer notre gouvernance. Ainsi, Amélie Lebreton devient Présidente de l’agence. Elle pilotera la stratégie communication institutionnelle et relations presse de grands groupes. Elle accompagne aussi des fédérations professionnelles dans la structuration de leurs messages et de leur visibilité. De mon côté, je deviens Directeur général de l’agence. Je piloterai au sein de l’agence les dossiers sensibles relatifs à la communication institutionnelle au service des actions de lobbying, la communication de crise ainsi que la communication des dirigeants d’entreprises et des femmes et hommes politiques. Enfin, Jacky Isabello, également Directeur général, poursuit ses missions sur les dossiers sensibles. Il accompagne les entreprises et institutions sur leurs problématiques de crise et notamment la communication autour des crises sociales. 

MEDIACOM 

Comment est composé votre portefeuille clients ? 

Pierre ALIBERT 

Nos clients appartiennent à une pluralité de secteurs d’activité. Une diversité qui nous stimule, nous challenge et nous passionne. Nous travaillons ainsi avec la Fondation Crédit Coopératif, GMF, Effy, mais aussi Fiducial et Eiffage. De plus, peu avant l’été 2021, le Conseil d’Analyse Économique a renouvelé sa confiance à notre équipe. Nous continuerons, comme nous le faisons depuis 5 ans, à accompagner l’institution en assurant à la fois le conseil stratégique et la gestion opérationnelle de ses relations presse. 

MEDIACOM 

Quelle est la demande de vos clients ? 

Pierre ALIBERT 

Cette année sera marquée par la prochaine élection présidentielle. Dans les prochains jours, nous allons sortir une nouvelle plateforme digitale et interactive afin de comparer les différents discours des candidats à l’élection présidentielle. Sur cette même plateforme, nous y diffuserons une multitude de livres blancs de nos clients, ainsi que leurs idées. Nous peaufinons le montage technique, et nous pourrons débuter la commercialisation de cet outil dès la mi-septembre. 

MEDIACOM 

Quel bilan tirez-vous du premier semestre 2021 ? 

Pierre ALIBERT 

En 2020 et 2021, pendant la crise, nous n’avons jamais autant travaillé. Nos clients ont compris qu’ils devaient réfléchir à un discours différent afin d’être visible dans cette période. Ainsi, nous avons noté une croissance en 2020, et nous signons une croissance de +30% sur le premier semestre 2021, par rapport au premier semestre 2020. Néanmoins, nos clients ont été impactés et nous avons dû réorganiser l’ensemble des plans de communication mis en place. 

MEDIACOM 

Quel est le développement à venir pour l’agence ? 

Pierre ALIBERT 

Nous n’avons pas pour projet d’ouvrir un nouveau bureau. Néanmoins, nous réfléchissons à la création d’un département Affaires Publiques. Il s’agit d’une demande forte de nos clients. Enfin, nous allons continuer à tisser des liens forts avec les acteurs de la Presse Quotidienne Régionale. Nos clients ont besoin de toucher ces acteurs. Trop longtemps, le marché ne s’est intéressé qu’à la Presse Quotidienne Nationale.