Showroomprivé : Chiffre d’affaires en baisse de 8,6% au 3ème trimestre

0
207

Le groupe français de déstockage en ligne Showroomprivé a annoncé que son chiffre d’affaires avait chuté de 8,6% au troisième trimestre, à 125 millions d’euros, en raison d’une offre réduite et d’un repli du nombre d’acheteurs. 

Dans un communiqué, le site relativise ce mauvais résultat en précisant qu’historiquement, «la contribution du troisième trimestre (au chiffre d’affaires annuel, ndlr) est la plus faible de l’exercice», soit 20% du total. 

Pour expliquer la baisse, Showroomprivé évoque une offre qui a diminué en volume «du fait d’une sélectivité accrue», avec l’arrêt d’affaires peu rentables (dans le secteur de la high tech notamment), ce qui a eu un «impact mécanique» sur le nombre de commandes. 

Par ailleurs, le nombre d’acheteurs sur la période a chuté de 11,3% même si ces derniers ont «renforcé leur engagement vis-à-vis de Showroomprivé durant le trimestre», avec «un revenu par acheteur en progression de 2% à plus de 90 euros au troisième trimestre», note le site. 

Sur neuf mois, le chiffre d’affaires s’élève à 427 millions d’euros, en repli de 5,6% sur un an. 

«La décroissance de notre activité depuis le début de l’année, et en particulier au troisième trimestre, s’explique surtout par nos décisions stratégiques (…) La maîtrise de nos coûts et le rétablissement de notre profitabilité à court terme restent clairement notre priorité», affirment Thierry Petit et David Dayan, co-fondateurs et co-présidents de Showroomprivé, cités dans le communiqué. 

«Nous avons encore quelques trimestres de travail intense mais les résultats de ces actions devraient commencer à se voir progressivement au fur et à mesure des prochains trimestres», estiment-ils. 

Showroomprivé est désormais «pleinement concentré sur la réussite de son quatrième trimestre, période la plus importante de l’année», avec l’arrivée d’évènements majeurs tels le Black Friday et Noël, et «déterminante dans le retour visé à la profitabilité au second semestre, qui ne compensera toutefois pas le retard pris au premier semestre», précise le groupe. 

Fin juillet, le site avait en effet publié une perte nette multipliée par six au premier semestre 2019, de 41,4 millions d’euros, et un chiffre d’affaires en baisse de 4,3%, à 302 millions d’euros. 

Ancienne start-up lancée en 2006, le groupe européen de e-commerce de mode et beauté est coté en Bourse depuis 2015. 

En 2018, il avait enregistré un chiffre d’affaires de 672 millions d’euros, en croissance de 2,6%, tout en réduisant sa perte nette à 4,4 millions d’euros.