Showroomprivé enregistre des pertes nettes de 70,5 millions d’euros en 2019

0
128

Le groupe français de déstockage en ligne Showroomprivé a publié des pertes nettes de 70,5 millions d’euros en 2019, contre 4,4 millions l’année précédente, au cours d’uné année «difficile» marquée par des «dépréciations exceptionnelles sur stocks». 

Comme il l’avait déjà prévenu à la mi-décembre, le groupe n’est pas parvenu 

à renouer avec la rentabilité au second semestre, malgré «une nette amélioration par rapport au premier», ont expliqué Thierry Petit et David Dayan, cofondateurs de Showroomprivé, cités dans un communiqué. 

Au cours de l’année dernière, le chiffre d’affaires a reculé de 8,4% à 615,6 millions d’euros, pénalisé par «un environnement économique morose tout au long de l’exercice», a précisé le groupe. 

«Nous avons mené différentes restructurations et d’importantes opérations sur nos stocks, qui étaient devenus trop importants, ce qui a eu comme conséquence ponctuelle de fortement dégrader nos comptes», ont souligné les deux cofondateurs. 

Showroomprivé a ainsi procédé à une «dépréciation exceptionnelle sur stocks pour 21 millions d’euros et un déstockage massif au second semestre d’invendus et de retour internet dans un marché BtoB dégradé», a-t-il expliqué. 

Le groupe affiche du coup une perte brute d’exploitation (Ebitda) de 31,4 millions d’euros en 2019, contre un excédent de 5,1 millions l’année précédente, mais il précise que l’Ebitda était proche de l’équilibre «hors dépréciations exceptionnelles de stocks au second semestre 2019». 

«Notre priorité en 2020 sera de confirmer cette trajectoire d’amélioration de la rentabilité en poursuivant les actions d’optimisation avec notamment des gisements importants identifiés notamment sur la gestion logistique et la rationalisation du stockage», ont assuré les deux cofondateurs. 

Pour cette année, le groupe ne donne pas d’objectifs chiffrés, mais s’attend à ce que sa stratégie continue «à avoir un impact favorable sur la marge brute, qui ne devrait plus comme en 2019 être affectée par des opérations exceptionnelles importantes sur les stocks». 

Dans son communiqué, Showroomprivé assure, par ailleurs, que son activité «n’est pas directement [affectée] par les différentes perturbations liées à l’épidémie Covid-19, hormis sur l’activité voyages», qui ne représente que 2,4% de ses ventes. 

Le groupe «reste cependant attentif à l’évolution de la situation en Italie ainsi qu’à l’évolution de la stratégie de stockage/déstockage des marques 

partenaires notamment dans le domaine de la mode, compte tenu du retard probable de livraison des nouvelles collections dans leurs magasins», a-t-il précisé.