B. BOREZÉ (Interface Tourisme) : «Le budget voyage pour 2020/2021 subira une baisse d’environ 10 à 30% par rapport aux dépenses 2019»

0
448

Le secteur du tourisme est l’un des marchés les plus touchés par la pandémie. Blaise BOREZÉE, DG de l’agence Interface Tourisme, revient pour médiaCom’ sur la situation et les prévisions de voyage post-Covid19. 

MEDIACOM’ Interface Tourisme est une agence de communication dédiée au secteur du tourisme. Comment vos clients vivent-ils cette situation ? 

Blaise BOREZÉE Interface Tourisme est une agence de communication, relations publiques, social media et marketing dédiée au secteur du tourisme. Nos clients sont assez inquiets. Nous travaillons pour beaucoup d’acteurs du tourisme long-courrier. Ils sont donc encore dans le flou et dans l’attente de la réouverture des frontières. Beaucoup d’entre eux ont continué à communiquer et certains ont aussi lancé des plans de relance. Chaque année, nous formons près de 5.000 professionnels du tourisme. 

MEDIACOM’ Les dernières annonces du gouvernement sont-elles rassurantes ? 

Blaise BOREZÉE Les annonces du gouvernement au début du mois de juin ont permis de donner de la clarté concernant le secteur du tourisme. La levée des 100km est un soulagement pour le marché. Concernant les voyages en Europe, nous sommes encore dans l’attente de réponses. 

MEDIACOM’ Quelle communication doivent mettre en place les acteurs du tourisme ? 

Blaise BOREZÉE Les messages de sécurité pour réassurer les voyageurs seront déterminants et importants. Les consommateurs en ont besoin. Ces acteurs vont devoir moins communiquer sur les monuments et territoires connus mais davantage sur d’autres zones pour sortir des sentiers battus. Le tourisme balnéaire devrait continuer à être fortement demandé car les Français ont envie de souffler et le tourisme culturel devrait progresser voire s’accélérer. 

MEDIACOM’ La reprise dans le secteur du tourisme sera-t-elle au rendez-vous ? 

Blaise BOREZÉE Les professionnels européens sont confiants pour une reprise des voyages pour le dernier trimestre 2020. La reprise sera vraiment effective en 2021. Les Français interrogés en mai estiment que le tourisme aussi bien réceptif qu’émetteur reprendra pour cette fin d’année, le premier avec une légère avance (51,71%). Le tourisme de loisirs domestiques sera probablement le premier à redémarrer (49,67%), suivi par le tourisme d’affaires (29,74%), puis le moyen-courrier (17,65%). 

MEDIACOM’ Comment le budget des Français va-t-il être impacté ? 

Blaise BOREZÉE Le budget voyage pour 2020/2021 devrait subir une baisse d’environ 10 à 30% par rapport aux dépenses 2019, selon les répondants. Peu d’entre eux tablent sur une suppression totale des dépenses (1,74%). 

MEDIACOM’ Quelles seront les destinations privilégiées pour ce dernier semestre ? 

Blaise BOREZÉE L’Europe sera vraisemblablement la région du monde la plus demandée (87,31%). L’importance des critères de sécurité et de santé dans le choix d’une destination pourrait expliquer que le Portugal (76,31%) et la Grèce (70,85%), plus faiblement impactés par la pandémie, remportent la faveur des voyageurs à l’heure de la reprise. Cependant, 75,5% des répondants estiment que les voyages domestiques en France seront privilégiés. Selon les professionnels interrogés, les voyageurs français sembleraient rechercher des vacances «nature» (70,67%), éventuellement orientées vers la «culture et le patrimoine» (10,14%) une fois la pandémie passée, plutôt que des séjours citadins ou des voyages d’aventure. A ce titre, leurs premiers choix s’orienteraient vers des destinations rurales et nature en France (72,80%), suivi par du tourisme balnéaire en France (67,36%), puis par des destinations moyen-courriers en Europe (60,61%).