S. NOËL (heaven) : «85% des enfants de 12 ans interrogés déclarent ne suivre aucune marque sur les réseaux sociaux»

0
546

Depuis septembre 2020, l’agence heaven gagne de nouveaux clients et les accompagne dans leur communication en cette période de crise sanitaire et économique. Zoom sur l’agence heaven avec Sophie NOËL, Directrice Générale.

MEDIACOM 

En quoi heaven est-elle une agence de pub «next generation» ? 

Sophie NOËL 

L’agence heaven a été fondée en 2001. Nous sommes considérés comme une agence de pub «next generation». En effet, depuis 20 ans, nous nous intéressons aux comportements émergents souvent portés par une cible très jeune. Pour rappel, heaven présente également depuis 2017 «Born Social», le premier baromètre annuel de référence sur l’évolution des comportements Next Gen des moins de 13 ans. Nos clients ne nous considèrent pas seulement comme une agence digitale, mais comme une agence de publicité au sens large. À la création de l’agence, nous étions essentiellement spécialisés dans le secteur de la tech et du gaming. Nos premiers clients ont été Xbox et Microsoft. Aujourd’hui, nous avons des clients divers comme Engie pour ses problématiques corporate, France Pare-Brise, Clarins. Nous venons de gagner Deliveroo et Biotherm. 

MEDIACOM 

Quels sont les résultats de votre dernière étude «Born Social» ? 

Sophie NOËL 

Bien que légalement interdits aux moins de 13 ans, les réseaux sociaux sont aujourd’hui le terrain de jeux de cette jeune génération, souvent équipée d’outils numériques dès le plus jeune âge. Selon nos résultats, 87% des enfants de 12 ans possèdent leur propre smartphone. YouTube est l’application la plus utilisée par le jeune public avec quasiment 60% d’utilisation, loin devant Snapchat (42,3 %), WhatsApp (39,8 %) et TikTok (39,2 %). Instagram se retrouve étonnement loin derrière avec seulement 22,7%. Concernant les marques, elles ne font pas partie intégrante du quotidien online des enfants : 85% d’entre eux déclarent n’en suivre aucune sur les réseaux sociaux. Une différence significative est à noter entre les filles et les garçons de 12 ans. En effet, 27% d’entre elles déclarent tout de même en suivre au moins une. 

MEDIACOM 

Comment avez-vous accompagné votre dernier client Deliveroo ? 

Sophie NOËL 

À l’occasion du lancement de la Xbox Series X, le 10 novembre dernier, nous avons accompagné notre nouveau client Deliveroo à s’associer à Microsoft Xbox pour proposer à leur clientèle de meilleurs plats et de meilleurs jeux, à la maison. Le concept est baptisé #Hungrygamers et se déploie sur les sites officiels et les réseaux sociaux des deux partenaires, ainsi que sur l’application Deliveroo. La campagne, ponctuée par plusieurs prises de parole, a débuté le 10 novembre dernier, et se conclura à la fin de l’année. Les feedbacks sont déjà très positifs. 

MEDIACOM 

Quelle a été l’opération mise en place pour votre client Biotherm ? 

Sophie NOËL 

En octobre dernier, Biotherm nous a confié sa campagne d’influenceur internationale, en collaboration avec plus de 50 influenceuses, pour promouvoir son sérum «Life Plankton Elixir». L’idée étant de tester le produit, mais aussi de développer du contenu à valeur ajoutée. Réaliser cette prise de parole en plein confinement, tout en gardant un lien proche avec la marque et les influenceurs, est une belle fierté pour heaven. 

MEDIACOM 

En cette période incertaine, les clients sont-ils frileux ? 

Sophie NOËL 

L’année 2020 a été très bonne. En raison de notre univers digital et social media, nous n’avons pas été touchés par la crise. Nous avons toujours eu un certain décalage entre les résultats de l’agence et la performance du marché. Concernant 2021, nous sommes plutôt confiants. Nous sentons des coupes budgétaires de certains clients, mais de nombreux clients se projettent fortement sur 2021. 

MEDIACOM 

En quoi la Covid19 a-t-elle eu un impact sur votre activité ? 

Sophie NOËL 

Sans vouloir enfoncer des portes ouvertes, il y aura un avant et après Covid19. Il y a eu beaucoup de réflexions engagées par les acteurs du secteur. Notre manière de travailler a changé. De plus, répondre à des appels d’offres en confinement est une expérience très particulière. Ces compétitions sont des moments importants dans notre métier. Nous sortons fatigués, mais plus forts de cette période. Néanmoins, l’activité s’est maintenue, et nous avons gagné de nombreuses compétitions. Enfin, je remarque que les annonceurs sont nombreux à se poser des questions autour du rapport agence/annonceur et son évolution.