T. CORNET (Doors Sport) : «La blockchain est encore assez mal compris par le marché, et les marques»

0
125

Née de la joint-venture entre l’agence LAFOURMI et le cabinet de conseil Doors3, Doors Sport est la première agence WEB3 dédiée à l’industrie du sport. Zoom sur l’agence Doors Sport avec Thibaut CORNET, cofondateur de l’agence LAFOURMI et Karen JOUVE, cofondatrice du cabinet de conseil Doors3.

MEDIACOM 

Comment a été conçue l’agence ? 

Thibaut CORNET 

Doors Sport, la première agence Web3 dédiée à l’industrie du sport est née de la joint-venture entre LAFOURMI, agence créative dédiée à l’industrie du sport et Doors3, cabinet de conseil spécialisé dans le Web3. Cette alliance stratégique est une première dans les univers sport et crypto, et va permettre de proposer un accompagnement sur-mesure au service de la réussite des nombreux projets de nos clients. En six mois, l’agence a vu le jour. 

MEDIACOM 

Quelle est la mission de Doors Sport ? 

Karen JOUVE 

La mission de Doors Sport est claire : aider les marques à imaginer leur rôle, concrétiser leur présence et connecter avec les nouvelles générations de fans pour développer de nouvelles expériences à travers les opportunités offertes par la technologie blockchain et les usages qu’elle permet, notamment les NFTs, le Metaverse et les Crypto-actifs ou encore le web décentralisé. 

MEDIACOM 

Comment se structure votre offre ? 

Thibaut CORNET 

Doors Sport structure son offre autour de 5 piliers. Premièrement, le Training, avec l’acculturation, le onboarding d’équipes, les conférences et séminaires. Deuxièmement, le Consulting, avec feuille de route stratégique, études de marché, création de business model, développement des partenariats techniques, propriété intellectuelle. Troisièmement, le Brand strategy, avec le design d’expériences, le storytelling, les stratégies de contenus, le développement de communautés, et PR et influence. Quatrièmement, le Creative assets, avec NFT, lands (Métaverse), Fan Tokens, Contents. Enfin, cinquièmement, le Développement d’écosystèmes, avec tokenomics, plateformes et technologies. 

MEDIACOM 

En quoi l’expérience Web3 est-elle un atout pour les marques ? 

Karen JOUVE 

Le Web3 ouvre une nouvelle dimension, installe de nouveaux usages, inaugure de nouveaux espaces, fait émerger de nouveaux business models mais surtout, offre un potentiel de connexion nouveau entre les acteurs du sport et leurs audiences, actuelles et futures. Les marques vont avoir la possibilité d’installer et de consolider des relations avec les nouvelles générations de fans, celles qui justement dans l’industrie du sport sont les plus difficiles à embarquer et à fidéliser. Tout l’enjeu va être de s’inscrire dans des démarches structurantes pour les marques, génératrices de valeur durable et d’en finir avec les seuls coups de com’ qui n’ont d’avenir que jusqu’au lendemain. 

MEDIACOM 

Comment se compose votre portefeuille client ? 

Thibaut CORNET 

Notre stratégie et notre nouvelle approche nous a permis de séduire trois grands acteurs de l’industrie sportive: la Ligue Nationale de Handball, la Ligue Nationale de Rugby et le Rugby Club Toulonnais. Concernant la Ligue Nationale de Rugby, nous avons eu pour mission de les accompagner dans cet univers Web3. Ensemble, nous avons mené une étude stratégique qui nous a permis de lancer un appel d’offres pour solliciter des acteurs sur plusieurs verticales (NFT, métaverse, IA…) pour positionner la Ligue Nationale de Rugby sur un certain nombres d’opérations. Pour le Rugby Club Toulonnais, notre mission est globale sur l’ensemble de la stratégie Web3. 

MEDIACOM 

Sur ces questions, quelle est la maturité du marché ? 

Karen JOUVE 

Que ce soit NFT ou Metavers, la technologie est la même : la blockchain. Cet écosystème est encore assez mal compris par le marché et les marques. Systématiquement, dans notre approche et nos discussions, nous avons cette phase d’acculturation. La création de notre agence, nos nouveaux clients, nos nouvelles demandes et les discussions en cours montrent bien une certaine accélération du marché sur ces questions de Web3, et ce, malgré les conjonctures actuelles. 

MEDIACOM 

Qu’en est-il de votre présence sur le marché international ? 

Thibaut CORNET 

Notre vocation est d’être globale. Nous nous concentrons sur le marché français dans un premier temps, mais nous avons déjà des pistes avec des acteurs ou des événements à l’échelle internationale. Le web3 est sans frontière, c’est pourquoi nous n’avons pas vocation à rester que sur le marché français.