J. HUMEAU (dentsu) : «26% des social buyers réguliers ont entre 18-34 ans»

0
96

Alors que le social commerce, fusion de réseaux sociaux et e-commerce, émerge en France, detnsu Insights a mené une étude pour comprendre ce phénomène. L’occasion pour mediaCom’ d’évoquer les résultats de l’étude avec Julie HUMEAU, Media and Market Insights Director et Mathylde LOPES DE PINA, Consultante Insights chez dentsu France. 

MEDIACOM’ Que représente le marché du social commerce ? 

Julie HUMEAU Aujourd’hui, il est difficile d’avoir la valeur réelle de ce que pèse le social commerce au sein du e-commerce. Le marché mondial pourrait atteindre 1,2 trillion de dollars d’ici 2025 d’après Accenture. Aujourd’hui, en France, c’est plus de 33% des Français qui ont déjà réalisé un achat sur les réseaux sociaux et 14% le font régulièrement. Pour répondre à la croissance du marché, il est intéressant de voir comment les plateformes s’adaptent et développent de plus en plus de fonctionnalités et partenariats dédiés au social commerce. Comme TikTok qui s’associe à la billetterie Ticketmaster, pour mieux intégrer la billetterie directement dans l’application, ou encore Snapchat et la marque de maquillage NYX qui, avec un filtre maquillage en réalité augmentée «Beauty Bestie», propose des looks virtuels directement shoppables. 

MEDIACOM’ Quel est le profil des Français acheteurs sur les réseaux sociaux ? 

Mathylde LOPES DE PINA Les social buyers réguliers présentent un profil spécifique : 26% ont entre 18-34 ans soit 80% de plus que dans la population française, un profil également plus masculin (59%), et plus urbain (11% dans des agglos de +500k hab). Au-delà de leur profil démographique, ce qui les caractérise aussi, c’est leur côté dépensier, leur addiction au smartphone ou encore leur intérêt marqué pour les dernières tendances, souvent repérées à travers des publicités. 

MEDIACOM’ Quels sont les médias consommés par ces Français ? 

Julie HUMEAU Les acheteurs de social commerce sont évidemment des utilisateurs assidus des réseaux sociaux. Le trio de tête est Facebook, Instagram et TikTok. Pour autant, ce profil d’acheteur montre un intérêt significatif pour une diversité de médias, aussi bien digitaux qu’offline. Par exemple, 53% d’entre eux sont des gros consommateurs de vidéos en ligne (Youtube, Dailymotion) et 40% de la SVOD. En ce qui concerne les médias dit plus traditionnels, la presse n’est pas en reste. Ces Français s’avèrent être de gros consommateurs de presse (43%) et de magazines (45%). 

MEDIACOM’ Quelles sont les catégories les plus recherchées / achetées sur les réseaux sociaux et en ligne ? 

Mathylde LOPES DE PINA Le secteur de la mode se distingue comme étant le plus prisé lors des recherches et des achats effectués sur les réseaux sociaux ou en ligne. Les appareils technologiques et les produits liés au jeux vidéo connaissent également une popularité sur les plateformes sociales. En revanche, les secteurs de l’alimentation et des boissons restent principalement ancrés dans le monde offline. 

MEDIACOM’ Dans cet écosystème, quelles sont les marques plébiscitées par les consommateurs ? 

Julie HUMEAU Parmi les marques préférées de ce public, on retrouve des noms tels que Adidas, Apple, Decathlon, Nintendo et Ikea. De plus, on remarque un intérêt particulier pour les marques associées aux services de paiement, telles que Paypal et Mastercard.